Positionnement éolien Vosges Nature Environnement

Projets éoliens : rappel du positionnement VNE

VNE est favorable au développement des ER, dont l’éolien, dans le cadre d’un projet global d’économie d’énergie (sobriété + efficacité énergétique + relocalisation productions…), et de sortie de notre dépendance aux énergies fossiles (y compris nucléaires).

VNE soutien les projets éoliens à condition que :

Ils soient débattus très en amont avec les citoyens et portés par des territoires à une échelle intercommunale. Nous défendons un portage public (collectivités + citoyens) de ces projets afin qu’ils soient de véritables projets locaux s’intégrant dans une démarche énergétique globale, avec un retour sur investissement qui reviennent aux collectivités et puissent être réattribué aux citoyens sous forme d’incitation aux économies d’énergie par exemple.

Ils ne se développent pas en forêt et à proximité des habitations.

Ils fassent l’objet d’études d’impacts environnementales et sanitaires indépendantes et transparentes.

Concernant le projet de Gruay les Surrence :

VNE conditionne son avis favorable au projet à la mise en œuvre des recommandations de la MRAE dans son avis à savoir :

  • Compléter son analyse des impacts sur l’avifaune par la prise en compte de la perte de territoire en phase d’exploitation engendrée notamment par l’effarouchement au voisinage des éoliennes.
  • Etendre sur plusieurs années consécutives le suivi par un ornithologue, prévu uniquement la première année de fonctionnement du parc, afin de s’assurer de l’efficacité du système de détection et d’effarouchement qui sera mis en œuvre ;
  • Etendre les modalités de bridage sur toute la durée d’exploitation du parc et pas seulement sur la première année, et d’y intégrer les mesures nécessitées par l’impact des précipitations intermittentes sur l’activité des chauves-souris.
  • Procéder à la réalisation de mesures acoustiques en phase d’exploitation dès la mise en service du parc, afin de confirmer la conformité réglementaire du projet et d’adapter si nécessaire un plan de bridage.

Impacts

Par ailleurs, à la lecture du dossier, nous constatons que les impacts au travers des études ne sont que des estimations, des projections sans réellement connaître les incertitudes résultantes. 

L’impact n’est donc  pas finement connu, d’autant que le projet est le seul dans cette forêt de Darney. Il n existe donc aucun retour d’expérience. 

Selon la démarche Eviter Réduire Compenser, après l implantation, seuls « réduire et compenser » seront possibles. 

Nous demandons expressément que, au cours de 5 premières années, un suivi in situ soit exigé dans l’arrêté préfectoral  d’autorisation, et non un simple souhait lors d’une commission

De même les valeurs du bridage doivent être quantifiées, sinon cela reste un vœu pieux (quand, à quelles heures, selon quelles modalités, par un arrêt total, un pas minimal ou maximal des palmes…) 

Ces mesures doivent être facilement contrôlables par un affichage vidéo local, une télétransmission… 

Nous demandons également la création d’un comité ad hoc (Etat associations riverains) indispensable pour une parfaite transparence de ce suivi des impacts tant sur le bruit généré dont les infra sons, que sur l’avifaune ou les chiroptères

Partenariat

VNE considère comme positif le partenariat envisagé pour deux machines avec la SEM TERR’ENR, qui va permettre un actionnariat territorial et des retombées financières sur le territoire ayant vocation à accompagner la rénovation de l’habitat. Toutefois, nous demandons explicitement que les bénéfices perçus par les collectivités pour ces 2 générateurs servent à accompagner un programme ambitieux d’économies d’énergies à savoir :

  • programme de diminution drastique des consommations des éclairages publics, conformément au projet de trame noire et par la mise en place généralisée de réducteurs d’intensité et d’installation progressive d’ampoules à Leds sur  l’ensemble de leurs bans.
  • programme d’isolation des bâtiments publics et études de mise en place des énergies renouvelables dans ces mêmes bâtiments ;
  • aides spécifiques aux plus démunis pour rendre leur logement plus efficient.

Par ailleurs, si nous donnons un avis favorable à ce projet, dans ce contexte, nous ne saurions à l’avenir soutenir d’autres projets dans le territoire qui ne soient pas exclusivement portés par les collectivités et les citoyens.

 

Sur le même sujet:

https://www.fne.asso.fr/communiques/journ%C3%A9e-mondiale-de-l%C3%A9olien-et-si-mettait-fin-aux-id%C3%A9es-re%C3%A7ues

https://www.fne.asso.fr/communiques/tribune-l%C3%A9olien-en-france-la-transition-%C3%A9nerg%C3%A9tique-m%C3%A9rite-coh%C3%A9rence-et-clart%C3%A9

VNE 88

Author VNE 88

More posts by VNE 88

Leave a Reply