La décision judiciaire rendue par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise est HISTORIQUE.

Chères amies, chers amis,

Inutile de tourner autour du pot de pesticides ! La décision judiciaire rendue par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise est HISTORIQUE.

Les juges ont rejeté la demande de la préfecture qui voulait obtenir l’annulation de deux arrêtés anti-pesticides adoptés par les mairies de Sceaux et Gennevilliers. Mieux, les juges fondent leur décision sur le fait que « les produits phytopharmaceutiques constituent un danger grave pour les populations exposées et que le ministère de l’Agriculture n’a pas pris les mesures suffisantes en vue de la protection de la santé publique ».

D’ici à la fin du mois de novembre, ce sera justement au ministère de l’Agriculture de publier un arrêté et un décret fixant les distances de protection des riverains aux pesticides. Pour l’heure, le ministère considère qu’une distance d’à peine 3 mètres serait suffisante ! C’est tout bonnement inacceptable.

 

Nous resterons donc mobilisés et déterminés afin de donner raison aux 96% des personnes intérogées (sondage IFOP réalisé pour le compte d’Agir pour l’Environnement) qui souhaitent une interdiction des pesticides à proximité des habitations.

 
 
SOUTENEZ AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT
 
 
ou cliquez directement sur http://soutenir.agirpourlenvironnement.org/b?cid=137
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.