Avec le mouvement France Nature Environnement, demandez à Stéphane Travert et Nicolas Hulot de le réécrire et ainsi de maintenir nos cours d’eau #LoinDesPesticides : signez notre pétition.

92 % de nos cours d’eau contenaient des pesticides en 2013 et l’arrêté du 4 mai 2017 risque d’aggraver la situation. Sa rédaction a conduit certains préfets à se référer à des documents incomplets pour déterminer les points d’eau à protéger. Au-delà des problématiques soulevées par une réglementation différente dans chaque département, ce texte engendre une régression de la protection de notre ressource en eau sur de nombreux territoires : 43% des aires préalablement protégées exclues en Indre-et-Loire, 30 % dans le Tarn et Garonne, etc…

La pollution aux pesticides nuit gravement à la qualité de nos cours d’eau. Elle entraîne des traitements coûteux de potabilisation de l’eau et ces traitements n’éliminent pas l’ensemble des molécules nocives. L’enjeu est tant environnemental que sanitaire. C’est pourquoi, en tant que citoyen.ne, je vous demande de réécrire cet arrêté pour harmoniser les protections et prévoir des zones de non traitement efficaces.

Il importe de protéger l’ensemble des écoulements (bassins d’eau, fossés, plans d’eau, lacs, étangs, mares, puits et forages….) mais également de prévoir des zones de non traitement suffisantes pour obtenir une législation efficace (5 mètres). Il est également nécessaire de protéger l’ensemble des cours d’eau répondant à la définition légale, indépendamment de leur identification sur une carte.

Pour signer cette pétition, cliquez sur le lien :

https://www.fne.asso.fr/actualites/p%C3%A9tition%C2%A0-encore-plus-de-pesticides-dans-nos-cours-deau%C2%A0-cest-non%C2%A0-0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.