Avec le mouvement France Nature Environnement, demandez à Stéphane Travert et Nicolas Hulot de le réécrire et ainsi de maintenir nos cours d’eau #LoinDesPesticides : signez notre pétition.

92 % de nos cours d’eau contenaient des pesticides en 2013 et l’arrêté du 4 mai 2017 risque d’aggraver la situation. Sa rédaction a conduit certains préfets à se référer à des documents incomplets pour déterminer les points d’eau à protéger. Au-delà des problématiques soulevées par une réglementation différente dans chaque département, ce texte engendre une régression de la protection de notre ressource en eau sur de nombreux territoires : 43% des aires préalablement protégées exclues en Indre-et-Loire, 30 % dans le Tarn et Garonne, etc…

La pollution aux pesticides nuit gravement à la qualité de nos cours d’eau. Elle entraîne des traitements coûteux de potabilisation de l’eau et ces traitements n’éliminent pas l’ensemble des molécules nocives. L’enjeu est tant environnemental que sanitaire. C’est pourquoi, en tant que citoyen.ne, je vous demande de réécrire cet arrêté pour harmoniser les protections et prévoir des zones de non traitement efficaces.

Il importe de protéger l’ensemble des écoulements (bassins d’eau, fossés, plans d’eau, lacs, étangs, mares, puits et forages….) mais également de prévoir des zones de non traitement suffisantes pour obtenir une législation efficace (5 mètres). Il est également nécessaire de protéger l’ensemble des cours d’eau répondant à la définition légale, indépendamment de leur identification sur une carte.

Pour signer cette pétition, cliquez sur le lien :

https://www.fne.asso.fr/actualites/p%C3%A9tition%C2%A0-encore-plus-de-pesticides-dans-nos-cours-deau%C2%A0-cest-non%C2%A0-0

Questionnaire de Lorraine Nature Environnement

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous un lien vers un rapide questionnaire individuel permettant de collecter des données sur les adhérents des associations du réseau MIRABEL-LNE. Nous vous prions de bien vouloir y répondre afin de contribuer au bon fonctionnement du réseau associatif ; vous trouverez ci-dessous des réponses et explications sur la pertinence de ce questionnaire.

Questionnairehttps://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSff01vODAiRg_RzaQPc28OEBfhwIE1C6fqR4ecJhqW2b-ZqGA/viewform?usp=sf_link

  • Qui sommes-nous ?

Comme vous le savez peut-être, votre association est membre de la fédération MIRABEL-LNE (Mouvement InterAssociatif pour les Besoins de l’Environnement en Lorraine – Lorraine Nature Environnement), échelon lorrain de France Nature Environnement (et de France Nature Environnement Grand Est). MIRABEL-LNE fédère et met en réseau les Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement (APNE) et leurs adhérents, experts bénévoles, personnes ressource qui défendent en Lorraine les mêmes intérêts collectifs. L’association a entre autre pour buts de fédérer et soutenir ses associations membres ainsi que de leur fournir un appui scientifique, technique et juridique (pour plus de détails, consultez notre site : http://mirabel-lne.asso.fr/).

  • Pourquoi un tel questionnaire ?

Notre objectif actuel est de retisser le lien fédéral et de créer un maillage de compétences des adhérents sur la Lorraine, afin de redynamiser le réseau et de disposer d’un tissu associatif coordonné. Le bon fonctionnement de ce réseau dépend des connaissances que nous avons sur les différentes associations membres et leurs adhérents. Pour cela nous avons besoin de votre aide : ce questionnaire nous permet de faire l’état des lieux des compétences et centres d’intérêts des membres de chaque association. Ainsi en remplissant ce questionnaire, vous permettez à MIRABEL-LNE d’augmenter la qualité de son réseau et à votre association d’avoir un meilleur soutien de la part de la fédération.

Pour nos associations membres, ce questionnaire a vocation à être envoyé à vos adhérents individuel afin que nous puissions les identifier personnellement (il leur est néanmoins possible de conserver leur anonymat puisqu’il n’est pas obligatoire de renseigner ses nom, prénom et courriel).

  • A quoi nous servent vos données ?

Évidemment, AUCUNE DONNÉE PERSONNELLE N’EST UTILISÉE À DES FINS COMMERCIALES, vous n‘êtes pas non plus automatiquement placés sur la liste de mails de MIRABEL-LNE. Vos données serviront à usage interne pour mobiliser les compétences de chacun et favoriser l’entraide dans le réseau. Dans le cadre d’une action commune avec Alsace Nature et Champagne-Ardenne Nature Environnement (regroupées sous France Nature Environnement Grand Est dont nous sommes également membre fondateur), ces données feront l’objet d’une mise en commun dans le but de dessiner une cartographie des forces vives et des compétences du tissu associatif Grand Est à destination de la DREAL et de la Région. Une fois de plus, aucune personne physique n’apparaîtra dans cette cartographie. Par ailleurs, pour les personnes intéressées, ce recensement peut leur permettre de demander à rejoindre un réseau thématique lorrain ou Grand Est.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous pourrez porter à ce formulaire, nous vous souhaitons une bonne journée.

Nicolas CORREA, Directeur fédéral
MIRABEL-Lorraine Nature Environnement
01 Rue des Récollets 57000 METZ
09 81 98 30 17 - www.mirabel-lne.asso.fr 
Pour nous soutenir : http://mirabel-lne.asso.fr/nous-soutenir
Nos événements : https://openagenda.com/mirabel-lne

Projection du Documentaire Zéro Phyto 100% Bio en avant première à Epinal

Le film Zéro Phyto 100% Bio de Guillaume BODIN sera projeté en avant première le dimanche 12 Novembre à 18h au Ciné Palace à Epinal.

A l’issue de la projection un débat sera organisé.

Rappelons que la sortie nationale aura lieu le 31 Janvier 2018 partout en France.

SYNOPSIS
Après Insecticide Mon Amour, le réalisateur Guillaume Bodin présente Zéro phyto 100 % bio, son nouveau documentaire. Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation de pesticides dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités. Les associations Générations FuturesBio Consom’acteurs et Agir Pour l’Environnement sont à l’initiative de ce projet.UNE PETITE RÉVOLUTION EST EN MARCHE DANS LA GESTION DES ESPACES VERTS.À Versailles, Miramas, Grande-Synthe, Langouët et Laurenan, la présence de pesticides chimiques de synthèse dans les espaces publics est déjà de l’histoire ancienne. À budget constant, voire inférieur, ces villes et villages arrivent à maîtriser les herbes folles autrement et fleurir ou cultiver des surfaces auparavant inutilisées. Cette dynamique écologique renforce les liens sociaux, permet de préserver la santé des techniciens comme des citoyens et engendre d’autres projets, notamment culturels.
Privilégier les espèces vivaces et endémiques, aider les professionnels et les citoyens à adopter de nouveaux réflexes, inciter les entreprises à innover pour mieux répondre aux nouvelles pratiques paysagères sont autant d’actions qui participent à une gestion écologique globale des villes, tout en respectant la santé des habitants.

DU 100 % LOCAL ET BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE, C’EST POSSIBLE !

​Le projet de loi imposant 20 % de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective n’a pas été adopté au Sénat, mais cela n’a pas empêché certaines communes de prendre les devants. À Mouans-Sartoux, la régie agricole municipale répond à l’essentiel des besoins alimentaires de la commune. Le reste est fourni par des fermes biologiques locales. À Langouët comme à Paris, dans les 2e et 5e arrondissements, les élus ont adopté des mesures drastiques pour améliorer la qualité des repas et collaborent étroitement avec des agriculteurs bio et des associations de leur région.
Comme le dit le maire de Barjac, « nourrir, c’est aimer », alors pourquoi « lésiner » quand il s’agit de nourrir nos enfants ? Les populations des hôpitaux, des prisons, des écoles ou des maisons de retraite n’ont-elles pas droit à une alimentation saine et de qualité ?
Conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, ces acteurs de terrain ne livrent pas de solutions toutes prêtes, mais décrivent plutôt les étapes qu’ils ont franchies pour mener à bien leurs projets. Leur expérience montre que toutes les communes, quelles que soient leur taille et leur couleur politique, peuvent changer leurs pratiques.
Un documentaire d’utilité publique à diffuser le plus largement possible.

Pour Télécharger l’affiche, cliquez : 2017-11-12-epinal-affiche
Pour télécharger le dossier de presse, cliquez : Zero_Phyto_100_Bio_dossier_de_presse

Pollution de la CLEURIE : remise de la pétition au Préfet des Vosges

Les associations environnementales dénoncent la pollution de la Cleurie par trois blanchiments vosgiens. Les représentants de l’association Vosges Nature Environnement ont remis au Préfet des Vosges une pétition pour demander de nouvelles études et une nouvelle réglementation.

Pour lire l’ensemble de l’article, cliquez sur le lien : Art VM 21 oct 17

Fête de l’écologie à Metz

Animations, expositions, conférences et nombreux stands permettront aux visiteurs de rencontrer les acteurs locaux de l’écologie et du développement durable.

Pour l’occasion, de nombreuses animations sont prévues dans une ambiance festive : diffusion d’un court-métrage « Les énergivores » ; malle pédagogique autour de la biodiversité ; « la roue de la nature » ; mini-ferme ; lecture de contes pour enfants ; quizz…

À partir de 14 h, deux conférences sont proposées :

  • l’une sur la permaculture à la suite de la diffusion en avant-première d’un extrait du documentaire « Nos tribus » par Julia Richard et Florian Tonnon
  • et l’autre sur l’écologie et le bien-être animal.

Pour les gourmands, il est prévu une restauration bio, mais aussi la vente de produits par la ferme de Borny, une buvette bio et locale avec le P’tit Local. Une artiste engagée dans la protection animale proposera également une vente de textiles bio.

Cet événement est organisé par Mirabel-LNE, et mobilise un ensemble de partenaires connu dans le domaine de l’écologie urbaine.

Samedi 23 septembre de 10h à 18h au Cloître des Récollets à Metz

Merci de contribuer à défense des zones non traitées – Points d’eau

Bonjour,

http://www.vosges.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Projet-d-arrete-prefectoral-zones-non-traitees-points-d-eau

L’arrêté ministériel du 4 mai 2017 a été pris en application de l’article L. 253-7 du code rural et de la pêche maritime. II réglemente la mise sur le marché et l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime. Il prévoit la mise en place de zones non traitées (ZNT) à proximité des points d’eau. Il demande également à ce que les points d’eau à prendre en compte pour son application soient définis par arrêté préfectoral dûment motivé.

Le projet d’arrêté préfectoral a pour objectif de définir les points d’eau à prendre en compte pour l’application de l’arrêté ministériel du 4 mai 2017. Ceux-ci sont définis comme les cours d’eau, plans d’eau, fossés et points d’eau permanents ou intermittents figurant sous forme de points bleus, traits bleus continus ou discontinus sur les cartes au 1/25 000 les plus récemment éditées de l’Institut géographique national et les cours d’eau identifiés conformément à l’article L.215-7-1 du code de l’environnement, à l’exception des éléments busés et enterrés.

PROPOSITION DE CONTRIBUTION A ADRESSER :

soit par voie électronique, par courriel adressé à ddt-ser@vosges.gouv.fr  Il conviendra de préciser en objet du courrier électronique : « Consultation du public relative au projet d’arrêté sur la définition des points d’eau ».

  •  soit par voie postale, par courrier adressé à la DDT à l’adresse ci-dessus indiquée.

Direction Départementale des Territoires

Service Environnement et Risques

22-26 Avenue Dutac

88000 EPINAL

Merci de trouver ci-dessous des éléments qui vous permettront d’agir sur ce sujet :

Arrêté pesticides et points d’eau-1

consultation publique ZNT – FNE – POints d’eau – 20170619-1

Courrier Préfets ZNT FNE Gd Est-1

Proposition de contribution